Pour comparer les 2 standards,

 cliquer sur le bouton ci-contre
puis cliquer alternativement sur les fenêtres ouvertes

Pour visionner le standard turc, Cliquez

 
Standard Français

Commentaires préliminaires

  Le standard français, datant de 1993, est en partie la traduction du standard américain de l'époque .
  En réalité, seuls quelques rares kangals vivaient alors en France: la majorité d'entre-eux venaient d'Angleterre et non de Turquie. L'adoption des critères de race s'est donc faite en adaptant la traduction de l'ancien standard américain et la description d'une dizaine de chiens présents appartenant le plus souvent à des personnes qui souhaitaient en faire un commerce futur.

 Une légère actualisation de ce standard s'impose donc!

 Le Berger d'Anatolie

Anatolian Shepherd Dog-Coban Kopegi

(Standard N° 331 du 10 Avril 1989)

Pays d’origine : Anatolie

2ème groupe-Section 2

Traduction : Prof. R.. Triquet et Dr J-M. Paschoud.

Patronage :

F.C.I.

Utilisation :
A l’origine, cette race était utilisée pour la garde des moutons ; dur au travail, il supporte la chaleur et le froid extrême. Actif.

Bref aperçu historique :
Le Berger d’Anatolie est un chien de garde des troupeaux très ancien. Il descend probablement des chiens de chasse puissants qui existaient en Mésopotamie. La race a évolué aux cours des temps pour satisfaire une série spécifique de circonstances. Celles qui ont eu le plus d’influence sur la formation de la race sont le climat (étés très chauds et très secs, hivers très froids), la façon de vivre des populations sédentarisées (semi-nomades, nomades) et le travail que l’on demande aux chiens (ils assurent la garde des troupeaux qui se déplacent sur de grandes distances sur le Plateau Central de l’Anatolie).Les chiens sont dehors par tous les temps.

Aspect général :

De forte taille, bien planté, grand, puissant de construction ; chien de garde des troupeaux, à la tête large et forte, doté d’un poil double et dense. Il doit être à la fois grand et vigoureux. Peut être très rapide.

Proportions importantes :
Le museau est légèrement plus court que le crâne.

Comportement-caractère :
Sage et hardi, sans agressivité, de nature indépendante, très intelligent et docile, fier et sûr de lui. Fidèle et affectueux pour ses maîtres, mais méfiant envers les étrangers quand il est adulte.

Tête :
· Région crânienne :
Forte, mais proportionnée au corps, large à la hauteur des oreilles, légèrement bombée, avec un stop légèrement marqué. Les mâles adultes ont la tête plus large que les femelles.
· Région faciale :
Vue de dessus de forme presque rectangulaire. Profil tronqué ; le museau s’amenuise très légèrement à l’extrémité.
· Truffe :
Noire, sauf chez les chiens dont la robe est de couleur foie (marron).
· Lèvres :
très légèrement pendantes ; leur bord est noir. Le bord de la lèvre supérieure ne descend pas plus bas que la ligne inférieure de la mandibule ; commissures des lèvres serrées.
· Mâchoires :
Dents fortes présentant un articulé parfait en ciseaux, c’est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées bien d’équerre par rapport aux mâchoires.
· Yeux :
Plutôt petits par rapport à la dimension du crâne, bien espacés et bien enfoncés dans l’orbite ;  la conjonctive n’est pas visible. Couleur : doré à brun selon la couleur de la robe. Bord des paupières noir sauf chez les chiens de couleur foie (marron).
· Oreilles :
De grandeur moyenne, triangulaire, arrondies à l’extrémité, elles tombent contre les joues ; elles se relèvent quand le chien est attentif.

Cou :
Légèrement galbé, puissant, musclé, de longueur modérée, plutôt épais. Léger fanon.

Corps :
Puissant, bien musclé, sans graisse superflue.
· Ligne de dessus :
Ventre bien rentré.
· Poitrine :
Bien descendue jusqu’à la hauteur des coudes, côtes bien cintrées, cage thoracique de longueur suffisante.
· Queue :
Longue, atteignant le jarret. Attachée relativement haut, au repos elle est portée bas et légèrement incurvée ; quand le chien est attentif, elle est portée haut avec l’extrémité enroulée sur le dos, spécialement chez les mâles.

Membres antérieur :
· Epaule :
Bien musclée et solide.
· Jambes :
Bien séparées, droites, de bonne longueur et dotées d’une ossature solide.
· Coudes :
Au corps, ils jouent librement.
· Métacarpes :
Solides ; vus de profil, légèrement inclinés.
· Pieds :
Solides, avec les doigts bien cambrés. Ongles courts. Coussinets épais.

Membres postérieur :
Puissants, musculature pas trop épaisse. Vus de derrière, les postérieur sont d’aplombs.
· Cuisse :
Longue.
· Articulation du grasset :
Bien angulée.

Allures :
Démarche remarquablement unie sans déplacement vertical du corps, de la tête et du cou, mouvement souple et de grande amplitude, donnant une impression de grande puissance comme un félin à l’approche de sa proie. L’amble est  admis aux allures lentes. Les allures raccourcies ou relevées sont répréhensibles.

Robe :
· Poil : Court ou demi-long, dense avec un sous-poil épais ; variations importantes dans la longueur selon le climat ; plus long et plus fourni au cou, aux épaules et aux cuisses. Le poil tend à être plus long en hiver.
· Couleur : Toutes les couleurs sont admises.

Tailles et poids :

Mâles : 74-81 cm au garrot

Femelles : 71-79 cm au garrot

Poids : Mâles adultes : 50-65 kg

            Femelles : 40-55 kg

Défauts :  Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut.

· Défauts graves spécifiques : Près de terre, lourd et lent, trop massif, de constitution trop légère, levretté ; crâne plat ; allures relevées, allures raccourcies, raides ; poil trop long pendant.
· Disqualification : Museau trop court (un tiers de la longueur totale de la tête), poil très court et lisse, sans sous-poil ; prognathisme supérieur ou inférieur ; incapacité à assurer la garde d’un troupeau.
· Note :  Les mâles doivent avoir deux testicules d’apparence normale complètement descendus dans le scrotum.

 

 
La lecture de ce standard réserve parfois quelques légères surprises.
Pour l'anecdote, prenons 1 critère: le poil

 Nous trouvons:  

- toutes les couleurs sont admises
- poil court ou demi-long
- variations importantes dans la longueur suivant le climat
 Le scientifique sourira en pensant à Darwin (il faut donc plus d'un siècle pour que disparaissent les idées évolutionnistes)
 Le géographe s'étonnera d'une telle méconnaissance de l'unicité du climat local!


Quelques remarques:

1- "çoban köpegi" ne désigne pas le nom d'une race mais signifie littéralement "chien de pâtre"

2- le bref aperçu historique: d'une imprécision farfelue, il est teinté de finalisme et de darwinisme.
    L'ignorance du milieu anatolien  et des activités rurales y est flagrante.
    Que peut signifier "populations sédentarisées (semi-nomades, nomades)?

3- les adaptations de traduction sont flagrantes:
     la queue est "au repos légèrement incurvée"
                       et l'américain précise "wheel carrying prefferred soit "portée de préférence enroulée".
     "membres postérieurs: musculature pas trop épaisse"
                       alors que le standard US stipule "heavily"... (lourde ou forte musculature)

 
Les critères américains peuvent être visualisés sur le site   http://www.akc.org (voir page liens)

 

   retour page principale " Standards"